Actualité 2019-20

Joe Judge aux Giants – Joe qui?

Il y a deux tweets que j’ai vu cette année de Adam Schefter qui, quand je les ai lus, j’ai tout de suite vérifié si c’était un faux compte : la retraite de Andrew Luck et l’embauche de Joe Judge chez les Giants. Joe qui?

Quand on y pense, ce n’est pas si fou. Depuis des années je dis qu’un HC c’est un leader, un gars qui donne le ton et qui gère le match. Le genre d’aptitude qui fait un bon président de compagnie. On a vu tellement d’anciens coordonnateurs, d’excellents tacticiens qui n’ont pas vraiment d’aptitudes en leadership, se perdre dans les détails et manquer le bateau. Je garde mon analogie d’une entreprise, le meilleur programmeur, comptable, vendeur ou spécialiste des clauses de contrats n’est pas nécessairement le meilleur choix comme président. Un coach d’unités spéciales a une vision de l’ensemble de l’équipe, et doit suivre le match et être conscient des situations et du momentum. J’ai souvent l’impression que pendant que Andy Reid, par exemple, se demande s’il devra mettre son bunch du côté court sur 3e et 4, il n’est pas en train de se demander s’il devrait l’essayer sur 4e si ça ne fonctionne pas. Donc un coach de ST avec deux bons coordonnateurs, c’est une recette intéressante, regardez John Harbaugh, qui réussit très bien depuis plusieurs années mêmes s’il y a eu passablement de roulement dans ses coordonnateurs.

Je m’attendais plutôt à voir un Dave Toub, qui est sur ma liste de candidats depuis des lunes, mais je comprends, en regardant le parcours de Judge, l’attrait. Il y a deux dieux sur deux pattes dans le monde du football en ce moment, Bill Bellichick et Nick Saban, et non seulement Judge a travaillé pour les deux, mais Belichick lui a remis les rennes de ses unités spéciales chéries, à son jeune âge c’est impressionnant. Deux championnats nationaux en NCAA et 3 bagues du Super Bowl, c’est quand même une belle carte de visite. C’est beaucoup plus difficile d’évaluer ce genre d’aptitudes de leadership et on le saura quand on connaîtra mieux Judge dans 3 ans, pour l’instant, on ne peut que se fier sur l’opinion des Mara et de Dave Gettleman (ce qui n’est pas très rassurant). Son parcours académique laisse sous-entendre qu’il a toujours été intéressé par le leadership et aider les autres à apprendre.

Judge a été assez direct dans ses communications jusqu’à maintenant, il ne pense pas gagner avec un « fancy scheme », mais plutôt avec du football physique et des joueurs qui ont du chien. Ça peut sonner un peu « Remember the Titans » ou « Rudy », mais il y a un peu de vrai là-dedans. Reste que regardez les succès actuels dans la NFL (Mahomes/Reid, McVay, Shanahan, Jackson/Ravens, Payton/Brees) et c’est pas tout d’être « mentally tough » : un système créatif maximise vos chances de gagner. Je comprends l’attrait mutuel pour les Giants, qui repêchent un NT en 1re ronde et un RB top 2, donc croient encore au football « old school ». Il y a clairement un alignement très clair entre les propriétaires, la direction et le coaching. Est-ce que la formule qui leur a fait gagner leur Super Bowl en 1990 est encore valide dans la NFL? Permettez-moi d’en douter, quoique les Patriots de 2018 ont essentiellement gagné le Super Bowl comme ça aussi et qu’on peut faire des parallèles (si Gettleman peut trouver un Stephon Gilmore et un Rob Gronkowski).

Je me demande aussi où Judge va piger ses assistants. Le personnel des Patriots a été plutôt sollicité par Flores et Patricia, et le sera peut-être aussi par McDaniels. Judge n’a jamais travaillé ailleurs dans la NFL. Bon, si ça peut faire peur un peu, il a travaillé avec Freddie Kitchens à Mississippi State…

Bref, c’est un choix risqué pour les Giants, qui peut quand même nous rappeler l’embauche de Mike Tomlin par les Steelers ou celle de John Harbaugh par les Ravens, deux comparaisons qui feront plaisir aux fans qui ont enduré les années McAdoo et Shurmur.

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut