Mercredi , 30 juillet 2014
INFO Blitz
La suite du Bulletin de fin de saison NFL et classement #16 à #1

La suite du Bulletin de fin de saison NFL et classement #16 à #1

Je poursuis mes bulletins de fin d’année, et mon classement de puissance sur l’année au complet, voir les équipes #32 à #17 ici :

Je compare aussi avec mon classement de début de saison, une expérience moins humiliante que j’aurais pensé…mais quand même croustillante. Mes classements de début de saison qui sont accessibles ici avec dans certains cas une citation croustillante provenant de ces « prévisions »…

Les Jambons et les Mauvais Les MoyensLes Aspirants L’Élite

#16 Chicago Bears Fiche réelle : 8-8 Fiche prévue 10-6. Rang présaison : 8e

La saison des Bears a pris le bord quant leur DL a été décimée, par des blessures à Henry Melton et Stephen Paea, et par un Julius Peppers qui a frappé le mur de l’âge et régressé drastiquement. Avec une des pires défensives contre la course de mémoire d’homme, ils ont accordé 478 points, soit seulement 2 de moins que les Vikings, les pires de la ligue. Une défensive d’élite en 2012 est devenu une faiblesse majeure le temps d’une saison morte…expliquée en partie par les blessures. Les progrès significatifs de l’attaque sont encourageants par contre.

Deux citations de mon preview de début d’année, une vraie (« La ligne offensive a pris du gallon, avec 4 nouveaux partants. » et une qui a dérappé assez rapidement : « Bref, c’est une équipe assez solide partout avec une ligne défensive dominante ».

#15 St. Louis Rams Fiche réelle : 7-9 Fiche prévue 8-8. Rang présaison : 13e

Les Rams ont perdu 5 de leur 6 matches dans leur division, contre 3 équipes de mon « top 10 ». Dans les dernières semaines, ils ont dominé les Bears, les Colts et les Saints. Dans n’importe quelle autre division (sauf peut-être la AFC ouest), ils sont 9-7 au minimum, et dans la AFC ils auraient peut-être fait les séries, même sans Sam Bradford.

#14 San Diego Chargers Fiche réelle : 9-7 Fiche prévue 5-11 Rang présaison : 29e

Les Chargers m’ont surpris. Il faut cependant garder nos attentes raisonnables, ils ont eu besoin d’une erreur des arbitres admise par la NFL pour vaincre les réservistes des Chiefs dans un match crucial pour eux, à la maison. L’ensemble de l’oeuvre est inspirante, avec des victoires face aux Chiefs (2), les Broncos (à Denver), les Colts et les Eagles. Mais ils ont aussi la gênante distinction d’avoir perdu des matches contre les Texans, Redskins ET Raiders, ce qui n’est pas facile à faire, même si on fait exprès!

#13 Kansas City Chiefs Fiche réelle : 11-5 Fiche prévue 8-8 Rang présaison : 23e

C’est peut-être un peu bas, mais je ne peux pas m’empêcher de revenir sur le fait que les Chiefs ont perdu leurs 4 matches face aux Broncos et Chargers (avec un bémol pour le dernier), et se sont fait dominer par les Colts chez eux, et que ce sont les seules équipes dangereuses qu’ils ont affronté. C’est la NFL et il n’y a pas beaucoup de « gimmes », donc je respecte une équipe qui n’en échappe pas une sur 11 matches faciles. Mais difficile de leur donner pas mal mieux, considérant que leurs victoires les plus impressionnantes sont contre les Eagles en début de saison quand ceux-ci se cherchaient, et par un seul point face aux Cowboys, à la maison.

J’ai quand même été surpris du travail de Bob Sutton en défensive, et ma citation s’est avérée juste : « En défense, il y  encore plus de talent, surtout si Dontari Poe progresse ».

#12 Philadelphia Eagles Fiche réelle : 10-6 Fiche prévue 6-10 Rang présaison : 24e

Les Eagles se sont ajustés après un début de saison chancellant, et devenu une menace, bien que j’ai encore en tête l’oeuf qu’ils ont pondu à Minneapolis à la semaine 15. La citation de début de saison? « L’équipe la plus difficile à prédire, puisqu’on a un nouvel entraîneur chef qui implante une offensive innovatrice, et une toute nouvelle défensive avec du changement à presque toutes les positions, en plus du système. »

#11 Pittsburgh Steelers Fiche réelle : 8-8 Fiche prévue 9-7 Rang présaison : 15e

Ils ont commencé la saison 0-4, sans attaque au sol et ont retrouvé le chemin de la victoire quand LeVeon Bell et Heath Miller sont revenus au jeu, et depuis, les Steelers sont l’équipe que personne n’avait envie de voir en séries, et ont des victoires de qualité face aux Bengals, Packers, Ravens  et Lions. D’ailleurs, « Ils vont aussi beaucoup s’ennuyer de Heath Miller pour le temps qu’il sera blessé, un joueur très sous estimé pour sa contribution dans toutes les facettes du jeu. » et ça paraissait.

#10 Green Bay Packers Fiche réelle : 8-7-1 Fiche prévue 11-5 Rang présaison : 5e

6-2 avec Rodgers, les défaites contre les 49ers et à Cincinnati, donc rien à avoir honte. 2-5-1 sans lui, avec une collection de charrues comme Seneca Wallace, Scott Tolzien et Matt Flynn, le même Matt Flynn congédié par les Raiders (qui ont préféré McGloin) ET les Bills (qui ont préféré Jeff Tuel) cette année. En plus de Rodgers, Randall Cobb et Jermichael Finley ont manqué la majeure partie de l’année, et Bryan Bulaga n’a pas joué dutout. Et ils ont quand même fini l’année avec la 4e meilleure offensive de la ligue en terme de verges, un accomplissement qui en dit long sur la qualité du groupe d’entraîneurs offensifs.J’aimerais en dire autant de la défensive par contre…et à moins d’une performance surprenante en séries, même si ça sonne comme un sacrilège de se départir de Dom Capers, je serais favorable à un changement de coordonateur, surtout sachant que Ray Horton est disponible.

Cardinals#9 Arizona Cardinals Fiche réelle : 10-6 Fiche prévue 6-10 Rang présaison : 21e

La citation : « En défensive, ils ont perdu des plumes (suspension à Darryl Washington, départ comme agents libres de Kerry Rhodes et de Adrian Wilson), mais ont ajouté une véritable menace de pression sans blitz en Jon Abraham. » La réalité c’est que la défensive était aussi solide que l’an dernier, surtout avant la blessure à Tyrann Mathieu. Et la simple présence d’un QB respectable (vs la collection de charrues de l’an passé) a donné une chance à tout le monde, dont la défensive qui ne devait plus toujours être sur le terrain tout le match et jouer le dos sur sa zone de buts. Les Cardinals ont des victoires face à Seattle (sur la route!), aux Colts et aux Panthers,  trois des meilleures équipes de la ligue.

#8 Indianapolis Colts Fiche réelle : 11-5 Fiche prévue 8-8 Rang présaison : 16e

Le début de saison était incroyable (victoires face à San Francisco, Seattle et Denver, les 3 meilleures équipes de la ligue!). Puis, ils ont connu un passage à vide après la blessure à Reggie Wayne alors qu’ils ont tenté de devenir une offensive basée sur la course en puissance, alors qu’ils n’ont pas la OL pour jouer ça. En fin de saison, ils ont compris que leur meilleure chance de gagner, c’était de mettre le ballon dans les mains de Andrew Luck, qui devrait être un des candidats au joueur le plus utile à mon avis. La victoire face aux Chiefs et les performances dominantes face aux Texans et Jaguars dans les 3 dernières semaines m’a convaincu, même si outre Luck, le niveau de talent global de cette équipe est nettement inférieur à la moyenne.

#7 New Orleans Saints Fiche réelle : 11-5 Fiche prévue 10-6 Rang présaison : 11e

Les Saints sont assez faciles à prédire : dominants à la maison (8-0, incluant des dominations de bonnes équipes comme les Panthers et les Cardinals), très mauvais sur la route (3-5, les victoires des matches serrés face aux Bears, Bucs et Falcons). Au moins deux défaites sur la route ont été le résultat de mauvaise gestion de l’horloge, contre de bonnes équipes (Panthers, Patriots). Ils ont visiblement fait un effort cette année pour mettre l’emphase sur leur jeu au sol, ce qui aurait dû les aider sur la route, sans succès.

#6 Cincinnati Bengals Fiche réelle : 11-5 Fiche prévue 10-6 Rang présaison : 12e

Les Bengals sont aussi 8-0 à la maison. Andy Dalton est passé de « mauvais » à « parfois bon, parfois atroce », et c’est assez pour gagner avec un personnel de soutien très complet, une bonne OL, A.J. Green, Gio Bernard, deux solides TE’s et un groupe de WR de 2e niveau intéressant. Ils m’impressionnent aussi en défensive, sans Geno Atkins, ce qui pour moi est une autre étoile sur le petit cahier de Mike Zimmer, que les Lions et les Redskins devraient courtiser agressivement pour être leur prochain entraîneur-chef.

Panthers#5 Carolina Panthers Fiche réelle : 12-4 Fiche prévue 6-10 Rang présaison : 22e

Les Panthers ont réussi cette année à progresser à plusieurs niveaux en même temps, d’abord en comblant deux trous béants à l’intérieur de leeur DL, où ils ont reçu beaucoup de production de deux recrues, ce qui est rare, normalement les recrues DT’s prennent un an ou deux à s’adapter à la NFL. Ensuite, ils ont eu droit à une saison complète de forte production de Thomas Davis, après 3 opérations au même genou, un gros bonus qui complète Luke Kuechly. Enfin, Cam Newton a compris qu’il n’avait pas besoin d’être Superman avec cette défensive dominante. Chapeau, je m’attendais plutîot à ce que Ron Rivera se fasse virer.

#4 New Engand Patriots Fiche réelle : 12-4 Fiche prévue 13-3 Rang présaison : 2e

Je vais laisser à Darth Hoodie et son équipe d’entraîneurs une passe gratuite de ne pas avoir atteint mes prévisions. Outre Tom Brady, tous leurs meilleurs joueurs, Vince Wolfork, Jarrod Mayo, Rob Gronkowski, Nate Solder, ont manqué une partie importante de la saison. Ils ont gagné tellement de matches serrés, quelques maivais bonds et c’est une saison de 8-8 et on se demande si les Pats ont perdu leur mojo. Mais non, ils ont sorti des lapins de leurs chapeaux et continué leur série de domination de la AFC est.

#3 San Francisco 49ers Fiche réelle : 12-4 Fiche prévue 12-4 Rang présaison : 1e

La défensive n’est pas aussi dominante, Keapernick semble avoir stagné dans sa progression, voir même régressé sans Michael Crabtree. Ils ont été beaucoup moins spectaculaires qu’anticipé. Tout va mal? Ben non, le résultat est le même. Une équipe complète et bien coachée.

#2 Seattle Seahawks Fiche réelle : 13-3 Fiche prévue 10-6 Rang présaison : 6e

Ils ont été dominants à la maison, ont réussi à graffigner quelques victoires sur la route, et ont la marque des bonnes équipes : ils gagnent les matches qu’ils sont supposés gagner (ex : aller planter les Giants à New York en décembre). Ils ont survécu à une série de blessures à la OL. Seule ombre au tableau, l’attaque semble avoir ralenti en fin de saison.

Peyton-Manning-Broncos-Colts-2013#1 Denver Broncos Fiche réelle : 13-3 Fiche prévue 12-4 Rang présaison : 3e

On lance beaucoup de fleurs à Peyton Manning, avec raison, mis il faut reconnaître qu’il avait tout un groupe de receveurs aussi. Trois receveurs de premier plan, avec des attributs différents,  et en ajoutant le  développement de Julius Thomas, ça rend leur jeu aérien presque impossible à défendre. Manning a fait la différence entre être une solide attaque et une attaque produisant à un niveau inégalé historiquement. Tous ces gros chiffres seront inutiles si les Broncos flanchent en séries (la pression sur Manning sera forte), mais ici je classe la saison régulière  et il fait reconnaître la saison extraordinaire que les Broncos ont connu.

Publicité par Atedra
Publicité par Atedra
%d blogueurs aiment cette page :