Actualité 2019-20

Calendriers inégaux pour la course aux éliminatoires

Il reste 6 semaines à la saison de la NFL et la course aux séries s’intensifie. Une particularité cette saison, il y a une énorme différence entre les « bonnes équipes » et les clubs qui ne vont nulle part. Regardons les calendriers restants pour voir si cette différence aura un impact sur le classement final.

En fait, les Bengals, Redskins, Giants, Jets et Dolphins sont tellement mauvais qu’ils pourraient offrir aux équipes dans la course un gros avantage s’ils sont sur le calendrier. Inversement, certaines équipes n’ont pas été testées vraiment (Cowboys, 49ers), mais ça saura venir.

J’ai donc séparé la ligue en 3 en fonction de l’État des forces de @MichelHersir de cette semaine :

  • les prétendants (Ravens, Niners, Patriots, Seahawks, Packers, Vikings, Cowboys, Saints et Chiefs),
  • ceux qui ne vont nulle part (Bengals, Redskins, Dolphins, Giants, Jets) et
  • les autres.

C’est discutable si les Chiefs devraient être dans cette liste, ou si on devrait y ajouter les Texans ou les Bills, mais bon, fallait trancher quelque part. Même chose pour l’inclusion des Jets, qui ont montré qu’ils sont clairement meilleurs que les Redskins par exemple.

Les Bonnes Équipes

Parmi ce groupe, les 49ers ont de loin le calendrier le plus difficile. Il leur reste 4 matchs contre de bonnes équipes (GB, @Balt, @NO et @Sea), sur la route chez trois équipes qui ont un excellent avantage du terrain et à la maison contre des Packers qui vont remplir le stade à Santa Clara. Ils n’ont aucun match contre une des mauvaises équipes. Bref, rien n’est joué pour les Niners encore.

Les Vikings ont deux matchs difficiles, et aucun « cadeau », tout comme les Seahawks. Packers et Patriots ont aussi deux adversaires de qualité, mais compensé par la chance de jouer contre Giants et Redskins (GB) et Dolphins et Bengals (NE).

Équipes Moyennes

Parmi les équipes qui tentent de revenir dans le portrait pour les séries, on constate que les Rams aussi, comme leurs rivaux de division, ne l’ont pas facile avec 4 matchs difficiles contre aucun facile. Considérant qu’ils sont un match et demi derrière le dernier rang donnant accès aux séries, je crois qu’on peut dire que leurs chances sont faibles.

Les Bills aussi seront testés avec 3 adversaires de qualité et un seul facile, mais au moins ils sont en avance pour le « wildcard ».

À l’inverse, les Eagles, malgré les deux matchs difficiles (Seahawks, Cowboys), ont l’opportunité de faire du bruit avec 4 matchs faciles (Dolphins, Redskins et 2x les Giants).

Les Browns également ont un duel face aux Ravens, mais trois faciles avec les Dolphins et 2x les Bengals. Ces deux équipes déçoivent, mais ont une chance de partir une séquence dans le dernier droit.

La Course au Premier Choix

Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a plusieurs duels : les Dolphins, Bengals et Jets s’affrontent. Les Dolphins, en particulier, en plus de ces deux adversaires, ont aussi les Giants, et ont la chance d’aller affronter les Patriots à Foxboro à la semaine 17 où il est probable que les Pats n’aient rien à gagner et tout intérêt à ce que les Fins repêchent le plus loin possible. C’est loin d’être utopique de penser qu’ils gagnent 3 de ces 6 matchs. Parmi ce groupe, seuls les Redskins ont deux matchs contre les meilleurs. Ils ont le calendrier le plus difficile du groupe, les Dolphins le plus facile.

Les matchs se jouent sur le terrain, mais disons que j’aimerais beaucoup mieux avoir le calendrier des Eagles que celui des Niners.

État des forces semaine 11 : les Ravens en rajoutent

Commentaires

Toute l'actualité francophone du football américain.

Catégories

Archives par mois

Copyright © Le Blitz NFL - Tous droits réservés

En Haut